Jean-François MAIGNE

Peinture, sculpteur, écrivain, Jean-François MAIGNE (1911-1990) a été parti du Conseil National de la Résistance et avait pour nom de maquis “Girgols”, petit village de son pays natal, le Cantal, alias qu’il gardera en nom d’artiste.

Compagnon de Joseph Lacasse et membre des cadres de l’OCORA, Jean-François MAIGNE, avait pour patron Pierre Shaeffer, politechnicien à la direction de cet institut de formation de techniciens francophones de l’audio visuel et artiste lui-même, notamment dans la création musical.

Jean-François MAIGNE, n’aura de cesse d’écrire, de peindre, de sculpter, de concevoir des tentures murales, de retaper des vielles pierres, faire revivre de vielles bâtisses… La Création, c’était son moyen de pratiquer sa philosophie en dehors de ces obligations familiales et professionnelles. Jean-François MAIGNE, tiendra une librairie, rue de la Joncquière, à Paris, avant de s’éteindre en 1990.

Il laisse un travail assez colossal d’œuvres peintes, sculptées, de manuscrits, de tentures… son oeuvre aurait gagnée à être exposée plus souvent et à être diffusée, tant la modernité et l’originalité de son oeuvre était fondamentale et utile à la préservation de la création française qui n’est actuellement plus soutenue comme elle devrait l’être par ses propres institutions culturelles.

L’oeuvre de Jean-François MAIGNE est le témoin d’une création française vigoureuse, originale et moderne qui aurait tant à gagner à se faire promouvoir auprès de ses instances.

Porteurs, Pastorale
Berger et son troupeau, Pastorale
“two characters”

Je laisse un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

%d blogueurs aiment cette page :