Yves Krief
Yves Krief

yves krief

 Yves Krief, un artiste aux multiples facettes avec qui j’ai longtemps conversé et que j’ai eu la chance de rencontrer lors du salon MACPARIS.

C’est quand j’étais étudiante en école de com’ que je l’ai découvert grâce à un camarade de classe. En plus d’avoir du talent, l’artiste n’est pas inaccessible ! Je lui ai envoyé un message et il m’a invité à l’une de ses expo mais malheureusement je n’ai pas pu y aller… enfin ce n’était que partie remise puisque jeudi, j’ai ENFIN pu le rencontrer, et il est aussi sympa en vrai que sur facebook ou qu’au téléphone !

Ces œuvres sont belles, colorées mais surtout, elles véhiculent toutes un message… elles doivent être décryptées ! J’ai voulu faire découvrir cet artiste aux élèves de Sup de création, l’école que j’ai suivi pour devenir directrice artistique pendant 2 ans. J’ai donc parlé de ce projet à l’artiste qui m’a tout de suite proposé d’avoir une conversation téléphonique autour de ses créations. C’est ainsi que j’ai pu savoir qu’il a créé son propre mouvement artistique : les photograffeurs.

J’ai pu aussi découvrir une personne très sympathique, amoureuse de la vie, de la création et de l’ouverture d’esprit. Il se dit pervers polymorphe frustré, mais il est loin de nous frustrer. Quand on découvre ses créations, les couleurs nous attrapent, on essaye alors de décrypter chacune de ses œuvres et on découvre ainsi sa vie de globe trotteur à travers chacune de ses créations “cent-titres” (c’est ainsi qu’il nomme ses tableaux).

Lors de l’expo j’ai pu enfin voir ses œuvres en taille réelle, et sur un support autre que mon écran d’ordi ! La plupart sont en résine, ça donne une profondeur au tableau que j’affectionne tout particulièrement. Les couleurs sont encore plus lumineuses et c’est un effet qui change un peu des peintures traditionnelles…
En parlant avec lui, nous en sommes venus à la conclusion que les acheteurs d’art n’étaient pas encore prêts à acheter des tableaux qui n’étaient pas des peintures… C’est notre génération (nous les jeunes de 20 à 30 ans aujourd’hui ! ) qui sont et seront ses plus grands fans dans les années à suivre… enfin j’espère pour lui car il mérite toute la reconnaissance qu’un véritable artiste peut avoir.

Bon ok je ne suis peut être pas très objective car je suis complètement sous le charme de ses œuvres, si j’avais son talent, je crois que c’est exactement ça que j’aimerai faire. Des couleurs, des compositions où il y en a partout, où les yeux ne savent pas ou se fixer, où l’on se raconte une histoire et cette histoire est différente pour chacune des personnes qui regardent ce tableau. C’est magique !Lors de cette expo, une œuvre était particulièrement mise en avant, il s’agissait de « L’Europe de 1939 à 2013 » avec écrit en Allemand « le travail rend libre. »… référence aux camps de concentration, et sur ce tableau il y a un taureau et un torero… pour une allusion directe à l’Espagne. Il s’avère que nous avons beaucoup parlé de ce dernier élément puisque je suis venue avec une amie espagnole à cette expo !

Bref, si vous ne le connaissais pas, prenez 10 minutes (voire plus ! ) de votre temps pour aller sur son site Internet ou sa page facebook et ouvrez les yeux ! et peut être que tout comme moi, Yves Krief deviendra votre coup de cœur créatif de ce nouveau siècle !

yves krief
yves krief
yves krief
yves krief
yves krief
yves krief
yves krief
yves krief
yves krief
yves krief

https://www.yveskrief.com/

yves krief

Télécharger PDF

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

R.G.P.D.

formulaire de demande/ suppression de données personnelles

Sélectionner un type de demande :


%d blogueurs aiment cette page :