Albino Braz
Albino Braz

Albino Braz

Italie, 1893 – Brésil, 1950

Il fut adressé le 27 juin 1934 à l’hôpital de Juqueri, Franco da Rocha, à la suite d’un internement dans une institution pénale pour malades mentaux (Manicômio Judiciário). Il s’agissait sans doute d’un placement d’office motivé par des troubles du comportement nuisant à l’ordre public.

Malgré une instruction élémentaire, il défendait énergiquement sa conviction d’une appartenance à un lignage illustre, se disant fils du « Comte di Bondino et neveu de Catherine ».Il dessinait tout le temps et a produit une grande quantité de dessins à l’Hôpital de Juqueri, dans l’atelier de peinture entre 1934 et 1950. Il est mort le 20 février 1950, l’année même du début de sa notoriété.

La Collection Sainte-Anne compte sept œuvres d’Albino Braz. Ses dessins sont exécutés au crayon noir ou aux crayons de couleur en hachures serrées sur papier. Ils représentent des figures humaines parfois androgynes ou ayant les attributs des deux sexes, souvent dénudées, au moins en partie. Ces figures sont entourées d’animaux réels ou imaginaires. Le riche bestiaire représenté peut donner lieu à des interprétations multiples : chiens, hyènes, serpents, chevaux, rats, taureaux, panthères, tigres, crocodiles, ibis, dragons, et autres animaux monstrueux.

BRAZ albino

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

R.G.P.D.

formulaire de demande/ suppression de données personnelles

Sélectionner un type de demande :


%d blogueurs aiment cette page :